La FEUQ

Mission :

La Fédération étudiante universitaire du Québec  (FEUQ) est une organisation qui regroupe 18 associations comptant plus de 170 000 étudiants de tous les cycles d’études et de toutes les régions du Québec. Établie depuis 1989, elle a pour principal mandat de défendre les intérêts et les droits pédagogiques, sociaux, culturels et économiques des étudiants et étudiantes auprès des gouvernements et des intervenants du domaine de l’éducation. Depui sa naissance, elle s’emploie à défendre une éducation humaniste comme choix de société. Elle s’attarde particulièrement à défendre ses membres avant, pendant et après leur passage à l’université en revendiquant, en particulier, une éducation accessible, de qualité et qui favorise le développement du savoir-être et du savoir-faire. Les dossiers discutés à la FEUQ sont donc très variés (frais de scolarité, financement des universités, aide financière, mondialisation, développement durable, transport en commun, etc.). Concrètement, cela signifie une écoute attentive des besoins de la population étudiante et des pressions actives constantes du ministère de l’Éducation et des autres instances décisionnelles gouvernementales.

Le Congrès :

C’est au Congrès que se prennent toutes les décisions, qu’elles soient d’ordre politique, financier, philosophique, académique ou fonctionnel. Le Congrès est composé des associations membres et le vote se prend de façon proportionnelle, c’est-à-dire que les associations ont un nombre de vote proportionnel à la quantité d’étudiants qu’ils représentent. Par exemple la CADEUL, qui représente environ 28 000 étudiants, à droit à 6 votes alors que l’AGEIAF n’a droit qu’à un vote puisqu’elle représente moins de 200 membres ! D’autre part, il est important de respecter l’aspect fédératif de la FEUQ. De plus, une assocation ne peut détenir plus de 20% du total des votes. Pour ajouter à la nature consensuelle de la FEUQ, il est pertinent de souligner qu’aucune décision n’est prise à moins de deux tiers des votes.

Les Commissions

Si le Congrès prend les décisions finales, les propostions sont toujours débattues au préalable en commissions, qui seules ont le pouvoir de soumette une proposition au CA. Elles sont regroupées par thèmes.

  • La commission des affaires universitaires (CAU) : Cette commission traite de dossiers relatifs à la qualité de la formation et à la politique des universités. Elle est chargée de développer l’argumentaire de la fédération dans de nombreux autres dossiers.
  • La commission de affaires socio-politiques (CASP) : Le titre est assez explicite. On y traite de politiques jeunesses, d’aide financière et de plan d’action de la FEUQ. Les échanges les plus spectaculaires se déroulent généralement lors de ces réunions.
  • La commission des affaires institutionnelles (CAI) : Elle traite des affaires internes et organisationnelles de la fédération, comme l’embauche de nouveau personnel, la réorganisation de certains règlements, les budgets ou la politique de gestion des ressources humaines.
  • Le conseil national des cycles supérieurs (CNCS) : Il s’agit du regroupement de toutes les associations composées, en tout ou en partie, de membres au deuxième et troisième cycles universitaire. Les discussions tournent autour de la recherche subventionnée, du système d’assistance à la recherche et de certains dossiers internes au CNCS.

Les Associations membres :

Le Conseil National des Cycles Supérieurs :

Le Conseil National des Cycles Supérieurs de la Fédération Étudiante Universitaire du Québec (CNCS-FEUQ) est un lieu de débat, de prise de position et d’action sur les questions touchant spécifiquement les étudiants et étudiantes des cycles supérieurs. Il poursuit des objectifs de défense et de promotion de leurs droits et intérêts en sensibilisant et en faisant pression auprès des principaux intervenants des études avancées : les gouvernements, les universités, les organismes subventionnaires et le groupes de recherche. Près de 30 000 étudiants et étudiantes de deuxième et troisième cycles sont représentés par le CNCS-FEUQ.

Afin d’appuyer ses prises de position et ses actions, le CNCS-FEUQ réalise des études exhaustives sur des sujets importants pour les étudiants et étudiantes, la santé et la sécurité dans les laboratoires, la durée réelle des études, les statut de l’étudiant chercheur, la coalition études-famille et plusieurs autres.